En juin, je repars de rien.

Le Centre de Référencement relancé en août 2016 a été un monumental foirage alors que le potentiel était bien réel. Je n'ai pas su convaincre assez de commerçants de s'inscrire, du coup je rembourse tout le monde. Ce qui est agaçant dans cette histoire, outre le temps passé en vain, c'est de voir des projets qui y ressemblent fleurir un peu partout. Mais bon, ce ne sera pas pour moi cette fois-ci.

Après quelques péripéties au niveau du logement, des finances et de la santé, je me suis installé quelques temps sur Orléans. J'ai continué à bosser sur des projets au long terme et à faire des développements ponctuels en trouvant des clients sur Codeur. Mais voilà : peu de projets intéressants ou viables parmi ceux qui étaient dans ma cible. En plus nous sommes quand même un paquet de prestataires actifs (environ 1000 d'après mes estimations dont des sociétés de presta offshore qui répondent à tout) pour la vingtaine de projets corrects postés quotidiennement sur la plateforme. Ne voulant pas faire du WordPress, du Prestashop ou de Symfony, ça limite les projets candidats.

On m'a recommandé de jeter un oeil à Progonline, mais leur politique vis-à-vis des prestataires me dérange. Payer en aveugle un abonnement pour d'hypothétiques missions auxquelles il faudra aussi payer pour postuler, je trouve ça un tantiné exagéré. Au moins de ce côté là Codeur respecte les deux parties (mais ne fait aucun filtrage des projets soumis).

Ayant mûrement réfléchi et m'étant remis dans la course sur les applications mobiles grâce au développement sous Delphi, tout plein d'idées mises à la trape au fil des années sont revenus avec des améliorations.

Je repars donc quasiment à zéro dans le marketing Internet en commençant par la remise à niveau de scripts que j'utilise régulièrement et la mise en vente de licences d'utilisation les concernant. L'étape suivante sera de remettre d'aplomb mes nombreux sites existants avant d'attaquer un gros projet de librairie en ligne.